IMG_4970-2c

 

 

Avec un train de retard, je viens de tester le fameux «  magic cake » qui a fait le tour des blogs l’année dernière. Magique (on va pas rentrer dans les histoires de densité et de phénomènes physico-chimiques hein !) car a partir d’une seule préparation, on obtient 3 couches distinctes qui se forment pendant la cuisson : une couche fine de flan, un crémeux vanille (sorte de crème anglaise épaisse) et une génoise légère. Les framboises (ou autre fruit), placées au fond, remontent et viennent se loger dans le crémeux vanille. Au final, un résultat plutôt sympa, frais et léger en bouche, la gâteau se tient et se découpe bien, et était toujours très bon le lendemain.

J’ai été agréablement surprise de le réussir du premier coup et d’obtenir un bon équilibre des couches, grace aux explications en images de Christelle du blog Il était une fois la patisserie. Apparemment,  le truc est de faire attention a ne pas « casser » les blancs en neige lorsqu’on les incorpore, afin qu’ils restent flotter en surface pour former la génoise, et d’utiliser un moule pas trop grand pour favoriser la hauteur du gâteau.

Pour un gâteau de 23cm de diamètre, environ 8-10 personnes :

Temps de préparation : 20 min / cuisson : 50 min

Ingredients

- 1/2 l de lait (écrémé, ca marche aussi)
- une gousse de vanille
- 125 g de beurre doux (si demi-sel, ne pas rajouter la pincée de sel)
- 4 œufs, jaunes et blancs séparés
- 125 de sucre 115 g + 10g pour les blancs en neige
- une cuillère à soupe d'eau
- 115 g de farine
- une pincée de sel (si beurre doux)
- 100 g de framboises fraiches ou congelées, ou autres fruits (j'ai trouve que ca manquait un peu, 150g la prochaine fois pour moi)!
- sucre glace pour décorer

Instructions

Préchauffer le four a 150C. Préparer un moule a manqué de 22-24cm de diamètre (moule a charnière dans mon cas, que j’ai chemisé de papier sulfurise/aluminium pour éviter les fuites, mais un moule en silicone doit également être parfait pour le démoulage)

Faire chauffer le lait a feu doux (sans bouillir) avec la gousse de vanille (préalablement ouverte et grattée, on peut mettre les grains dans le lait ou bien dans le beurre, car la matière grasse transporte mieux les aromes, dixit Mercotte). Laisser tiédir.

Faire fondre le beurre dans une casserole jusqu’au stade de beurre noisette (se colore légèrement et crépite), filtrer les dépôts blancs a l’aide d’une petite passoire et laisser tiédir.

Fouetter les jaunes d’œufs avec 115g de sucre et la cuillère d’eau, ajouter la pincée de sel et le beurre fondu (tiede !), puis la farine tamisée, bien mélanger, la pate est épaisse a ce stade.

Ajouter le lait (tiède pour ne pas cuire les œufs) peu a peu pour délayer la pate progressivement, la pate est alors tres liquide.

Monter les blancs d’œuf en neige ferme, en ajoutant les 10g de sucre en 3 fois a partir du moment où ils commencent a mousser pour les serrer.

Ajouter les blancs en neige a la pate a gâteau : incorporer grossièrement a l’aide d’un fouet pour ne pas les casser, surtout ne pas chercher a obtenir une pate parfaitement homogène (je vous renvoie aux explications en images ici), il faut laisser des « grumeaux » de blancs pour que la couche de génoise se forme correctement.

Verser un peu de pate dans le moule, place les framboises, puis verser doucement le reste de façon homogène (pour que les framboises restent a leur place et ne soient pas emportées toutes du même coté !).

Lisser la surface avec une spatule/couteau. Si vous utilisez un moule a charnière, placer dans un autre plat au cas ou il y aurait des fuites.

Enfourner pour 50min a 150C.

Laisser refroidir puis démouler : saupoudrer légèrement le dessus avec du sucre glace (pour éviter qu’il colle) et retourner sur une assiette recouverte d’une feuille de papier sulfurise, puis retourner a nouveau dans le plat de service.

Conserver au frigo pour servir bien frais, saupoudrer de sucre glace (juste avant de servir sinon il sera absorbé).